Archive for September 26th, 2007

aide-enseignants-suppléants

This @rticle was cre@ted by Djeault, on Wednesday, September 26th, 2007 at 9:23 pm

MurakamiFlowerBall.jpg

(Image thématique : Flower Ball (3-D) Kindergarten, par Takashi Murakami)

En attendant que la journée passe, j’ai écrit ce commentaire, ici, dans le blogue de François Guité :

François, dans ta liste :

- diminuer le nombre d’élèves dans les classes ;
- accorder plus de ressources matérielles, dont les TIC ;
- accroître le nombre d’orthopédagogues et le soutien pédagogique ;
- augmenter la formation professionnelle ;
- alléger la tâche en vue d’une culture de réseau.

je séparerais les orthopédagoques du « soutien pédagogique », et rajouterais :

Accroître le soutien pédagogique, entre autres,
- en accordant un-e « aide-enseignant-e », à chaque (nouvel-le) enseignant-e …

Entre autres, dans un cadre où les TIC sont pleinement utilisés, ce serait tout à fait utile, et à l’enseignant-e, et aux élèves, et aux aides-enseignant-e-s, qui pourraient, de cette façon, prendre de l’expérience en enseignement ; ça pourrait être une mesure instaurée initialement pour aider les nouveaux enseignants, question de leur donner le temps de prendre de l’expérience, un peu comme ces mentors qui sont présentement mis disponibles dans les Commissions scolaires pour ces nouveaux enseignants. Sauf que le mentor n’étant pas sur place, mais plutôt une ressource avant et après « l’action », il ne pourrait donc pas aller avec Marie chez l’infirmière, ou répondre à Julien et Robert pendant que l’enseignant-e répond à Julie et Roberte…

Ces aide-enseignant-e-s pourraient être des étudiants en enseignement, qui pourraient ainsi prendre de l’expérience pratique dans leur futur milieu de travail, en plus des practica plus formels et de la théorie pédagogique ; je suis convaincu que multes étudiants, voire assistés sociaux assez éduqués, seraient heureux de prendre cette tâche pour 10-12 $ de l’heure : bref, ça ne coûterait pas si cher que ça et il me semble que les résultats seraient bénéfiques pour les élèves, les clients de cette grande entreprise.

Surtout en première année, un-e aide-enseignante serait un GROS +, mais également, au premier cycle du secondaire ; par ailleurs, en janvier 2007, on annonçait que des élèves d’une classe de quatrième année venait de « planter » leurs quatrième prof depuis septembre, ce qui suggère qu’un-e aide-enseignant-e serait parfois souhaitable, et ce, tout au long du primaire ? Ce modus operandi est appliqué par les Ménnonites et aussi en Scandinavie : un-e aide-enseignant-e par (nouvel) enseignant.

Par Joseph Deneault Djeault DjO. le septembre 26, 2007 03:01 PM

Voilà donc ce que j’ai écrit cet après-midi dans le blogue de François Guité, enseignant en ESL et EESL dans la CS des Découvreurs. Je rajoute ici une autre question : est-ce qu’un (nouvel) enseignant-suppléant devrait également avoir un « aide-enseignant-suppléant » ?

Pour l’instant, je ne sais pas si un enseignant-suppléant sur appel a droit à son mentor, s’il ou elle en veut un-e…