Feu Gaëtan Deneault

This @rticle was posted by Djeault on Sunday, September 13th, 2009 at 7:40 am
.

Adieu Papa : 1921jul17 - 2009sep02

§ 1. Mon petit papa d’Amour a enfin été libéré de son corps, qui ne le servait plus que peu, après 88 ans de loyaux services : ses jambes l’avaient abandonné depuis un an et ses mains étaient tordues par les dépots calcaires de l’arthrite ; mais malgré cela, il avait encore la force de sourire, de faire des blagues et de discuter de spiritualité et de philosophie…

§ 2. Depuis sa chute, le soir de la Fête des pères, le 21 juin 2009, Papa avait été hospitalisé à l’hopital Jean-Talon, à Montréal, Québec, Canada. Ce n’était pas sa première chute, car la nuit, il oubliait parfois que ses jambes ne le soutenaient plus, pour se rendre à la salle de bain, par exemple.

§ 3. Durant mes vacances estivales 2009, j’en ai profité pour habiter Montréal entre les 10 et 25 juillet 2009 ; cela m’a permis de visiter Papa au moins six fois. J’ai loué une chambre chez une jeune femme sur l’avenue Chateaubriand, à 10 ou 15 minutes de marche de l’hôpital.

§ 4. C’est alors qu’ils vivaient tous deux sur cette avenue de Chateaubriand, que Papa et maman s’étaient fiancés, 66 ans et trois mois auparavant. Ce 2009sep11, ça aurait fait 66 ans que Papa était marié avec Maman. Les deux étaient encore toute tendresse l’un envers l’autre…

§ 5. À Montréal, le 2 septembre 2009, à l’âge de 88 ans, est décédé Gaëtan Deneault, époux depuis 66 ans de Thérèse Paiement. Outre son épouse, il laisse dans le deuil sa fille Marie-Hélène, ses fils Fernand, Marcel et Joseph, son petit-fils Aguanda, sa sœur Thérèse, son frère Roland, ses neveux, nièces et amis.

§ 6. Lettre m@il de mon frère la veille du décès de papa

Ayez une bonne pensée pour monsieur votre père.
Il n’entend plus, ne voit plus, ne mange ni ne boit plus.
Il s’est trouvé une nouvelle compagne pour l’accompagner
jusqu’à son dernier souffle, la morphine.

Alors plus la peine de venir le voir pour communiquer avec lui.
Il n’a plus la force ni la capacité de réagir à quoi que ce soit.
Pour ce qui reste à voir de lui, mieux vaut le souvenir
d’un de ses si jolis sourires, que la vue d’un corps qui cherche à respirer.

Cet après-midi, maman l’a embrassé pour nous tous.
L’infirmière a du la désinfecter par la suite: papa a le C. difficile.

Nous ne manquerons pas de te faire savoir quand la fin sera arrivée
et t’informer des dispositons suite au décès, si tu as l’intention de descendre.

Pour le moment il n’y a rien d’autre à faire qu’attendre l’inévitable.
Aie une bonne pensée, libère-le toi aussi de ses obligations et
souhaite lui un bon voyage.

§ 7. Je crois avoir clos ma relation avec Papa cet été, mais l’exposition de son corps sans vie ce vendredi 18 septembre 2009 et le service funèbre le lendemain seront des moments intenses, car jamais plus, je ne reverrai cet homme bon, plein de gentillesse et d’humour, qui était et restera mon inspiration, jusqu’à mon dernier souffle…

Papa, je t’aime et je suis heureux

de te l’avoir souvent dit de ton vivant !

.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.