La Réforme et les élèves

This @rticle was posted by Djeault on Monday, October 29th, 2007 at 3:17 pm

Ce matin, François Guité, dans son blogue Relief, a écrit cet @rticle : La réforme achoppe aussi auprès des élèves… Il y explore le fait que les élèves, les premiers concernés par la Réforme, n’y comprennent pas grand-chose, et que cela n’est pas nécessairement de leur faute. Je reproduis ici le commentaire que j’ai laissé dans le blogue de François, en attendant l’appel éventuel d’une école X, pour y faire de la suppléance ; comme il est maintenant 9h21, autant dire que je ne travaillerai pas aujourd’hui : win a few, lose a few!

Effectivement, j’ai vu passé des explications de la Réforme adressées aux enseignants, aux conseillers pédagogiques des CS, ou encore aux directions d’écoles, mais, malgré qu’un des buts de la Réforme est de mettre l’élève au centre de ses apprentissages, je n’ai toujours pas vu de communiqué, de brochure, ou autre, expliquant aux élèves, ce qu’est cette Réforme ; peut-être aussi que je l’ai manqué, s’il y en a eu… Peut-être aussi que quelqu’un devrait prêcher par l’exemple et mettre en oeuvre sa pensée créative, créatrice, afin de trouver un moyen de communiquer de façon appropriée, en fonction du destinataire, les concepts inhérents à la Réforme… Dans ce cas-ci, les destinataires seraient justement les élèves.

J’ai lu l’@rticle de hekai K et c’est bien sûr que si personne ne prend le temps d’expliquer la Réforme aux élèves, que ceux-ci risquent de se contenter de forger leurs opinions, en se basant sur le sensationalisme journalistique, dont nous avons eu l’agacé-ment d’une bonne, grosse pelletée, la semaine dernière… Par contre, il y ici lieu d’exercer son jugement critique et d’exploiter l’information pertinente, disponible sur le sujet de la Réforme…

Dans un commentaire laissé par François, dans le blogue de hekai K, François termine par : « On continuera la discussion en classe. Je suis content que tu aies soulevé la question. » À propos de cette discussion éventuelle, je fais noter à François que la documentation sur la Réforme, concernant le domaine de l’anglais, langue seconde, est justement, en anglais, ce qui ne peut qu’être excellent pour mener une discussion, ou une activité pédagogique, en anglais, sur la dite Réforme, dans le cadre d’un cours d’anglais…

La documentation sur l’anglais contient 50 pages si on exclue la bibliographie : p. 169 à 219 ; Programme de formation de l’école québécoise : Enseignement secondaire, premier cycle. ISBN : 2-550-41736-4. Il y aurait sûrement un scénario d’apprentissage, qui favoriserait l’intégration, le réinvestissement et l’évaluation des connaissances procédurales ou déclaratives propres à l’ESL ou à la Réforme en général…

Piste
1. Chaque élève lit ± deux pages.
2. Des paires sont formées.
3. L’élève A présente à l’élève B ce qu’il a lu et vice-versa.
4. A et B résument ce qu’ils ont saisi, en vue de le présenter au groupe classe.
5. Chaque paire présente au groupe classe.
6. Les élèves du groupe classe posent des questions, s’il y a lieu
7. Tous prennent des notes, bref, utilisent une méthode de travail efficace.
8. Chaque paire formule des questions, sur les pages qu’il a lus et présentés, question de pouvoir évaluer la compréhension des élèves du groupe classe.
9. Toutes les questions des paires sont regroupées, et servent à évaluer ce que chacun a compris, retenu sur la Réforme, du moins dans les domaines ESL, EESL ou ELA.

Bien sûr, tout ceci dit, comme pure suggestion… Je sais que François est bien assez grand et pro pour régler, résoudre ce problème !

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.