Michel Talbot 1947-2008

This @rticle was posted by Djeault on Thursday, February 28th, 2008 at 5:09 am
.

Good Bye Michel

michel talbot 1947-2008§ 1. Nous ne nous croiserons plus : en effet, j’ai appris ce 2008fev28, que mon copain Michel Talbot a délaissé son enveloppe corporelle pour toujours : forever! Un autre copain, magicien et travailleur social, m’a laissé un message sur mon répondeur, de le rappeler d’urgence : encore une autre connaissance lui avait laissé, au travail, une note de me laisser savoir que Michel était, est et sera, bel et bien parti, pour le Grand voyage,,,

§ 2. À mon sens, Michel, que j’ai rencontré il y a plus de 20 ans, fut une personne extrêmement travaillante et créative ; de plus, il était à la fois rude et cordial. Cuisinier diplômé, il a aussi oeuvré dans la rénovation, la menuiserie et l’ébénisterie ; il fabriquait aussi, dans ses temps libres, des lampes en papier de riz et en baguettes de bois : ces lampes étaient multi angulaires et tous les angles y ont passé ! Michel fabriquait également des tambours traditionnels Amérindiens : il était un artisan précis, minutieux et créatif !

§ 3. La photo, ci-haut, nous le présente il y a presque 20 ans, chez lui, à Québec, QC. Michel serait doucement décédé dans son lit, en Gaspésie, seul et dans la nature, laquelle il affectionnait grandement, tout comme sa fille Catherine et son fils Michel, qu’il surnommait affectueusement, Miche : je leur offre mes condoléances à tous deux, mais, surtout à Miche, que j’ai connu, voire vu grandir d’un enfant, par un ado, puis, en un adulte.

§ 4. Michel Talbot était en Gaspésie pour l’hiver ; il y a vécu plusieurs années de sa vie, longue de soixante ans. Il a aussi longuement habité Québec, surtout pour y travailler… Ces 2-3-4 dernières années, revenu à Qc, après quelques années en Gaspésie, il habitait près de chez moi et parfois, nos chemins se croisaient. C’est ainsi qu’à l’été 2007, j’avais pu lui présenter ma mie ; ce jour-là, Michel se promenait sur son inséparable bicyclette, alors que nous, prenions une marche santé… Ce fut une de nos dernières rencontres, sinon, la toute dernière.

§ 5. Cette transperçante transmission transposée d’un trépas me rappelle que les vies de tous mènent au seuil de la Muerte, cette porte invisible et invincible…

.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.